Gestion de partitions avec la commande Fdisk


disk
Dans cet article, nous allons voir comment utiliser la commande fdisk sous linux, afin de créer deux partitions primaires (40 Go et 120 Go) sur un disque dur rajouté à une machine.

Avant de commencer, je rappelle que la notion de partition étendue n'intervient que si l'on veut plus de 4 partitions sur un disque. A noter également, qu'après détection du nouveau disque au démarrage, celui-ci a pour chemin /dev/sdb dans notre exemple.

1. Création des partitions

Lancer l'interface de partitionnement fdisk en ligne de commande, en précisant le disque à modifier :

fdisk /dev/sdb

Si on appuie sur la touche p, on obtient alors des informations sur notre disque :

Command (m for help): p

Disk /dev/sdb: 160.0 GB, 160000000000 bytes
255 heads, 63 sectors/track, 19452 cylinders
Units = cylinders of 16065 * 512 = 8225280 bytes

On va alors créer une première partition primaire, de 40 Go (soit 40960 mo), via la touche n :

Command (m for help): n
Command action
e extended
p primary partition (1-4)
p
Partition number (1-4): 1
First cylinder (1-19452, default 1):
Using default value 1
Last cylinder or +size or +sizeM or +sizeK (1-19452, default 19452): +40960M

Ici, j'ai précisé que je voulais une partition primaire, qui commence depuis le premier cylindre. Pour la taille, j'ai utilisé la syntaxe +sizeM, qui me semble la plus simple.

Ensuite, on s'occupe de la deuxième partition primaire, en laissant les valeurs par défaut afin de créer une partition à la suite de la première, prenant tout l'espace disque libre qui reste :

Command (m for help): n
Command action
e extended
p primary partition (1-4)
p
Partition number (1-4): 2
First cylinder (4982-19452, default 4982):
Using default value 4982
Last cylinder or +size or +sizeM or +sizeK (4982-19452, default 19452):
Using default value 19452

On vérifie les informations via la touche p :

Command (m for help): p
...
Device Boot Start End Blocks Id System
/dev/sdb1 1 4981 40009851 83 Linux
/dev/sdb2 4982 19452 116238307+ 83 Linux

Mes deux partitions sont bien créées correctement, il ne reste plus qu'à sauvegarder les modifications (touche w) et quitter :

Command (m for help): w
The partition table has been altered!
Calling ioctl() to re-read partition table.
Syncing disks.

2. Formatage des partitions

La seconde étape consiste à formater les deux partitions en ext3, système de fichiers conseillé sous Linux. Pour ce faire, on va utiliser la commande mkfs en précisant le chemin du disque :

# mkfs -t ext3 /dev/sdb1
mke2fs 1.32 (09-Nov-2002)
Filesystem label=
OS type: Linux
...
Writing inode tables: done
Creating journal (8192 blocks): done
Writing superblocks and filesystem accounting information: done

On passera ensuite à la deuxième partition, via la commande mkfs -t ext3 /dev/sdb2

Pour utiliser nos nouvelles partitions, il ne reste plus qu'à les monter, en rajoutant les bonnes lignes de configuration dans le fichier /etc/fstab.


7 Commentaires pour "Gestion de partitions avec la commande Fdisk"

Flux des commentaires de cet article Ajouter un commentaire
  •  

    Tutoriel clair et précis, cependant pourquoi ne pas utiliser parted, qui permettrait par exemple de directement créer les systèmes de fichiers, et qui dispose d'une interface plus intuitive ? Bien sur, fdisk est plus répandu que parted...

    RépondreRépondre
    Madcat , le 21 juillet 2007 à 18:32
  •  

    En faite je ne connais pas du tout parted, et j'ai utilisé fdisk récement (d'ou ce tutoriel) sans trop me poser de question sur les outils qui existaient.

    RépondreRépondre
    pti-seb , le 21 juillet 2007 à 19:51
  •  

    Bonjour,

    J'aurai un besoin assez proche, peut être pourrais-tu m'aidé :
    Je voudrais sérialiser des partitionnements que j'ai déjà défini pour des CompactFlashs (des centaines d'exemplaire).

    Je cherche donc un outils qui peut exécuter ces opérations de partitionnements par des lignes de commandes définies, ou est-ce qu'une certaine manipulation de fdisk dans un script peut permettre cela ?

    Merci pour votre aide.
    Gilles

    RépondreRépondre
    marlan , le 25 juillet 2007 à 16:09
  •  

    Merci pour ce tuto.

    Perso je cherche à faire des agrégats de disques mais pas de raid0. Il parait qu'on peut le faire avec LVM. Ca offrirait l'avantage de pouvoir ajouter des volumes à la volée sans tout reformater et pouvoir étendre à n disk ... une confirmation ? une idée ? un avis ?

    RépondreRépondre
    Philippe , le 31 juillet 2007 à 19:00
  •  

    @Marian : effectivement cela serait intéressant de pouvoir utiliser un outil permettant de faire du partitionnemant en ligne de commande.

    J'ai regardé vite fait, j'ai l'impression que fdsik ne permet pas cela. En revanche il faudrait approfondir du coté de parted, car j'ai cru voir une possibilité similaire avec cette commande, à confirmer (cf. man perted).

    @Philippe : je suis pas expert en la matière et d'autres personnes sauront mieux te répondre que moi. Mais il me semble que lvm est fait pour ce genre d'utilisation. En tout les cas, renseigne toi bien avant d'utiliser ce genre de système, car une fausse manipulation et tu peux perdre toutes tes données (j'en connais à qui c'est arrivé).

    RépondreRépondre
    pti-seb , le 31 juillet 2007 à 19:29
  •  

    voilà, c'est juste ubn message pour vous dire que j'appprécie beaucoup votre blog :)

    RépondreRépondre
    MrBark , le 3 mars 2008 à 12:33
  •  

    Bonjour,
    Merci pour ce tuto très clair.
    J'aurais besoin d'une petite précision... Mon disque dur externe a, je pense perdu sa table d'allocation (impossible de lire les données dessus). Est-ce qu'en utilisant fdisk je pourrais recréer ma table d'allocation sans pour autant devoir formater ?

    D'avance merci.

    Nico.

    RépondreRépondre
    Nico , le 19 septembre 2008 à 14:52
 

Ajouter un commentaire

actualité android apache apple astuce astuces bash bilboblog blog boot chrome clavier commande commandes conky date debian Desktop développement elementary exploit faille fedora firefox flash gimp gnome google graphique Graphisme hack hacking Hardware humour intel internet iphone jailbreak Jeux Kde kernel libre Linux log logiciels Logiciels Libres lucid lynx maemo mail maquette metasploit microsoft mobile mockup monitoring mozilla multi-touch musique mysql n900 nautilus nokia noyau openoffice open source password photos php Planet publicité red hat redhat rpm réseau screenshot script serveur serveurs shell sql ssh statistiques sysadmin system Sécurité thème tux-planet tv twitter ubuntu unity vidéo vidéos vlc voyage wallpaper windows wordpress yum