Les jeux payants font leur apparition dans la logithèque Ubuntu


NES
Ça y est, les jeux payants commencent à faire leur apparition dans la logithèque Ubuntu. Le premier à avoir franchi le cap se nomme Brukkon. C'est un jeu de réflexion en 3D, contenant une trentaine de niveaux, et que vous pouvez obtenir pour la somme de 5,60€.

Je l'ai donc testé et dois dire que je suis plutôt déçu. Les graphismes et le gameplay sont limités, et le prix demandé est, à mon avis, un peu excessif. Une démo avec quatre niveaux est disponible ici.

Mais là où cela devient encore plus décevant, c'est lorsque l'on examine la licence de celui-ci. Il s'agit bien d'un logiciel propriétaire, ce qui confirme ce que je disais il y a quelques temps, la logithèque d'Ubuntu va se remplir petit à petit d'applications avec du code fermé.

Et ce n'est que le début, le prochain jeu prévu se nomme "Vendetta Online", un MMORPG de conquête spatiale qui se joue en ligne. Dans ce jeu, des milliers de personnes pourront jouer ensemble et effectuer des combats en temps réel, pour une somme de 10$ par mois.

Ce concept me semble beaucoup plus intéressant, mais j'ai beau chercher partout sur le site, le code source ne sera visiblement pas disponible non plus.

Bref, je trouve cela bien de pouvoir enfin installer des logiciels payant facilement. Mais je me pose quand même quelques questions quant à cette distribution massive de logiciels propriétaires de la part de Canonical...


37 Commentaires pour "Les jeux payants font leur apparition dans la logithèque Ubuntu"

Flux des commentaires de cet article Ajouter un commentaire
  •  

    hum ubuntu commence a sentir le pourri :s

    a voir a la longue tant que l'os reste ouvert

    RépondreRépondre
    Harmoos , le 24 octobre 2010 à 21:09
  •  

    *conquête spatiale (et non spéciale)

    C'est quand même LE sujet trollifère de la dernière distribution d'Ubuntu. Et je crois qu'on n'a pas fini de troller.

    D'un côté, l'émulation marchande, la course aux produits achevés et bien léchés, bloqués, auxquels on ne touche plus, qui imposent leur interface pas du tout intégrée au gestionnaire de fenêtres.
    De l'autre, l'évolution constante, des produits pas toujours totalement "finis" (enfin, c'est aussi le cas de pas mal de logiciels prioritaires), mais une réelle émulation d'un bien plus large panel de développeur.

    Bon, oui, c'est "bien" que le marché puisse enfin s'ouvrir à d'autres plateformes trop longtemps boudées, mais je crois qu'il faut être très vigilant au cas où il faudra un jour PAYER pour sa galette Ubuntu, ou l'un ou l'autre programme indispensable. L'OS devient assez largement distribué, de belles opportunités pour certains distributeurs véreux ! Ou gestionnaires qui estiment que ces petites gens qui ne paient rien pour leurs programmes sont des clients perdus (ce qui est faux, ils ne seraient sans doute pas "clients" si l'OS n'était pas entouré de gratuité), qui sait ?

    Enfin, merci pour l'info. 'keep an eye on it.

    RépondreRépondre
    Plonk , le 24 octobre 2010 à 21:12
  •  

    Mmm, c'est "marrant", les articles de mêmes sujets proposent 4 jeux closed source payant et ça n'a pourtant pas l'air de déranger l'auteur du post de les conseiller...

    Donc question. Si World of Goo, Oil Rush ou Osmos arrivait dans la logithèque Ubuntu, ça serait une bonne chose ou pas ?

    RépondreRépondre
    Goshu , le 24 octobre 2010 à 21:36
  •  

    Pourquoi tant de haine :), tant que linux est libre c'est l'essentiel, après chaque dév fait ce qu'il veut de sont côté, ..

    RépondreRépondre
    JeanJean , le 24 octobre 2010 à 21:42
  •  

    Moi je vois plutôt ça d'un bon oeil vu que ce sont de toute façon des jeux proprio avant d'être des jeux sous Linux.

    D'autre part avoir un OS qui propose des jeux directement dans un "store" c'est le meilleur moyen de faire taire les habituels commentaires "ouai mais on peut pas jouer sous linux".

    ;)

    RépondreRépondre
    zo3 , le 24 octobre 2010 à 22:19
  •  

    @Plonk : un mauvais tour du correcteur automatique d'orthographe. C'est corrigé.

    @Goshu : non si World of Goo & Co arrivent sur la logithèque Ubuntu cela me dérangera pas. C'est beaucoup plus pratique de les installer par ce mode, c'est certain.

    Ce qui me fait peur, c'est qu'un jour on ce retrouve avec une logithèque remplit de logiciels propriétaires et que plus personne ne fassent attention à ce qu'ils installent (genre installer Fluendo DVD au lieu de VLC...). Il ne faut pas oublier que du code libre / ouvert est un réel avantage pour les utilisateurs et les développeurs.

    RépondreRépondre
    pti-seb , le 24 octobre 2010 à 23:03
  •  

    Si ça continue, on va réellement tous passer sous Debian GNU/Linux…Ça sera notre seule façon de garder un maximum de logiciels libres…

    RépondreRépondre
    vincent , le 24 octobre 2010 à 23:34
  •  

    Raa mais c'est incroyable de voir le nombre de personnes incapables d'imaginer que certains développeurs veuillent gagner leur vie en vendant un jeu sous GNU/Linux au lieu de Windows. Franchement, c'est quoi le problème ? Il serait un peu temps de montrer au grand public qu'on peut avoir des jeux professionnels sous GNU/Linux et pas seulement des jeux codé par quelques passionnés.

    RépondreRépondre
    3po , le 25 octobre 2010 à 00:59
  •  

    +1 3po
    Complètement d'accord, je suis!

    RépondreRépondre
    doaN , le 25 octobre 2010 à 01:06
  •  

    @Pti-seb : Ok. J'avais un peu l'impression en lisant ton article que tu regrettais l'arrivée d'applications proprio et payante. Mais en reprenant ton exemple VLC/Fluendo, je pense tout de même que les gens feront attention, pour la simple bonne raison que l'un est payant, l'autre pas. Certes dans ces cas, ce serait malheureux que le choix ne se fassent que sur une question de gratuité.

    Après, pour le moment, on est encore loin de l'invasion de logiciel proprio sous Linux (en terme de proportions), même si c'est vrai que ça arrive de plus en plus.

    En tout cas, il est dans l'intérêt de Canonical de sélectionner avec un certain soin les applications payantes qui feront leurs entrées dans la logithèque. Donc à surveiller, mais pour l'instant, personnellement, je ne vois pas ça d'un mauvais œil.

    RépondreRépondre
    Goshu , le 25 octobre 2010 à 01:31
  •  

    @Harmoos : Alors Apple aussi est pourri quand il propose ces jeux sur l'apps store et bientot le Mac store pour les possesseurs de mac.
    Donc non sa sens en rien le pourri si le jeu en vaut la peine pourquoi pas payer son dev !

    RépondreRépondre
    Zaken , le 25 octobre 2010 à 02:52
  •  

    L'Uphone sort quand? :)

    RépondreRépondre
    Talva , le 25 octobre 2010 à 07:02
  •  

    Juste "pour dire" : http://bit.ly/bbk9eh

    RépondreRépondre
    Plonk , le 25 octobre 2010 à 09:14
  •  

    Je ne sais pas si c'est une question d'habitude ou de culture, mais payer un jeu vidéo ne me choque pas. Le fait qu'un jeu vidéo soit proprio non plus d'ailleurs.
    Il faut bien reconnaître que l'open source est l'enfant pauvre du monde vidéo ludique, j'espère que la disponibilité de quelques uns payants et bien finis poussera les passionnés à développer de meilleurs jeux ouverts.
    Par contre je partage la crainte de pti-seb, à savoir une recrue d'essence de logiciels proprios codés par des devs dont la seule motivation est l'appât du gain. Ce serait un effet pervers de la nouvelle logitech d'Ubuntu.
    Je rajoute qu'un jeu sous licence propriétaire ne me dérange bizarrement pas, mais qu'un autre type de logiciel, si. Étrange n'est-ce pas ?
    Bref, je ne prends pas position mais c'est sûr que cela pose un problème dans notre environnement logiciel ...

    RépondreRépondre
    JackDaniels93 , le 25 octobre 2010 à 09:24
  •  

    En fait, le vrai problème c'est de trouver un modèle économique pour développer du jeux libres. Déjà trouver des jeux natif sur Gnu\Linux, c'est pas évident. Donc, si Ubuntu peut créer un petit "marché" pour le jeux sur Linux, c'est déjà pas mal... Après, il va falloir trouver une façon d'avoir des logiciels libres.

    RépondreRépondre
    Gijåm , le 25 octobre 2010 à 09:26
  •  

    Si Ubuntu peut être une "passerelle" entre Microsoft et Linux, cela peut être une très bonne chose. Ceux qui râlent peuvent toujours installer Debian qui est carrément mieux.
    +++

    RépondreRépondre
    pjb , le 25 octobre 2010 à 10:33
  •  

    @JackDaniels93 : Je sais qu'en ce moment on en parle beaucoup, mais "recrue d'essence" s'écrit en fait "recrudescence". Sinon on cherche à embaucher du carburant, ça n'a pas vraiment de sens.

    Le fait d'avoir des logiciels payants ne me choque pas : il faut plus de temps pour développer un jeu qui finira par lasser ses utilisateurs, contrairement à un logiciel qui a un but, une fonction. Il s'améliore dans le temps pour mieux remplir son rôle et garde son public.
    Un jeu, une fois qu'on y a joué des heures, on ne prend plus autant de plaisir a y jouer.
    De plus, les compétences (libristes de surcroit) pour développer un jeu sont plus diverses et dures à trouver.
    => Tout ça pour dire que s'il faut payer pour avoir un jeu de qualité et favoriser l'engouement autour de Linux, ça ne me dérange pas.

    RépondreRépondre
    Ortho , le 25 octobre 2010 à 11:12
  •  

    @3po : Un logiciel peut très bien être libre et opensources !

    RépondreRépondre
    SSHNuke , le 25 octobre 2010 à 12:14
  •  

    Personnellement je suis complètement contre l'arrivé de logiciel propriétaire dans la logithèque de ma distribution. Du coup, je suis passé à Debian Testing, après plus de trois ans d'Ubuntu j'avais la larme à l'œil :'/
    Finalement Debian, waou, je kiffe ! Aucun regret d'avoir laché Ubuntu et je suis curieux de voir comment les choses vont évoluer du coté de Canonical.
    Merci pour ton article, ça me rassure de ne pas être le seul à prendre les choses ainsi.
    A++

    RépondreRépondre
    Virtualmix , le 25 octobre 2010 à 13:50
  •  

    @SSHNuke : Euh j'ai jamais dis le contraire.

    RépondreRépondre
    3po , le 25 octobre 2010 à 14:10
  •  

    Je crois que l'on va être obligé d'attendre quelques mois, afin de voir à quoi va ressembler la logithèque Ubuntu au final...

    RépondreRépondre
    pti-seb , le 25 octobre 2010 à 15:08
  •  

    Merde, je voulais dire: Un logiciel peut très bien être payant et opensources !

    RépondreRépondre
    SSHNuke , le 25 octobre 2010 à 18:05
  •  

    Personnellement, je suis pour que Canonical permettent à des éditeurs de logiciels/jeux de vendre leur produits depuis la logithèque Ubuntu, par contre je me demande quelle démarque doit-on prendre pour voir notre logiciel "payant" arriver sur le store...

    Non je n'ai crée un jeu ou logiciel payant, mais, je verrais bien World of Goo, Lugaru HD ou encore Amnesia: The Dark Descent à l'achat depuis la logithèque Ubuntu. 1 clic et hop! (Avec son compte Ubuntu One)

    RépondreRépondre
    Dr.Linux , le 25 octobre 2010 à 20:35
  •  

    Je ne pense pas qu'il faille avoir spécialement peur de jeux non libres.

    En revanche, l'arrivée de logiciels privateurs sous Ubuntu peut s'avérer dangereux car par logiciel on entend production (de données, d'idées, etc.), une certaine dépendance envers des standards qu'il faut faire respecter etc.

    RépondreRépondre
    boulate , le 25 octobre 2010 à 21:16
  •  

    Enfin il faut pas paniquer non plus rien n'assure que ça va marcher. Eve online à été distribué sous linux pendant des années et c'est finit parce que ça se vendait pas. Donc c'est pas gagné d'avance pour les vendeurs de logiciels sous Ubuntu. Après pour des logiciels genre Antidote ou Spss se serai pas mal si il venait dans l'Ubuntu store. Maintenant personne n'a été choqué qu'il y ai de la musique payante dans Rythmbox et qu'il n'y ai pas que du libre c'est un peu pareil.

    RépondreRépondre
    di , le 25 octobre 2010 à 21:51
  •  

    Personnellement l'ajout de logiciels propriétaires payants dans la logithèque ne me dérange pas.
    1- Parce que n'utilisant l'installation par défaut d'Ubuntu je n'ai pas la logithèque ni le dépôt contenant ces logiciels,
    2- Parce que certains logiciels peuvent être utiles à certains si il n'y a pas d'alternative libre.
    Mais à mon avis Canonical aurait pu trouver d'autres moyens de financement avant de se lancer dans l'ajout de ces logiciels propriétaires.
    Car ne l'oublions pas le but premier est de devenir rentable.
    Alors pourquoi ne pas avoir commencé par créer un système de don via cette logithèque.
    Genre ajouter un onglet ou une fenêtre qui s'ouvre lors de l'installation d'un logiciel libre.
    En gros un truc géré par Canonical et non par paypal et ainsi plus besoin de chercher sur le site de l'auteur.
    Cela inciterait (peut être) les gens à donner, l'auteur à continuer le développement de son logiciel et Canonical pourrait prendre une commission au passage comme le fait Paypal pour se financer.
    Bien sûr pour les logiciels préinstallés sur d'Ubuntu il faudrait prévoir quelque chose. Mais pas trop agressif non plus que ça fasse pas trop démarcheur :D

    RépondreRépondre
    vikin , le 25 octobre 2010 à 22:32
  •  

    Le système de dons dans la logithèque devrait arriver dans Natty.

    RépondreRépondre
    Goshu , le 26 octobre 2010 à 00:06
  •  

    @di : Je me souviens quand même d'une grosse polémique tout aussi trollogène vis-à-vis de l'UbuntuOne (côté musique).

    *va prier son dieu Jamendo*

    RépondreRépondre
    Plonk , le 26 octobre 2010 à 01:40
  •  

    @Plonk : Ah ok autant pour moi.

    RépondreRépondre
    di , le 26 octobre 2010 à 17:16
  •  

    Personnellement, je serais plus pour une logithèque de jeux qui ne dépend pas de ma distribution.
    Le rêve aurait été Steam,... mais bon y a plus trop d'espoir.

    RépondreRépondre
    Olol_GiveMeMilk , le 27 octobre 2010 à 16:14
  •  

    @Ortho : Tu te prends pour qui pour me corriger comme ça ? Tu ne fais jamais d'erreurs ?
    C'est un manque d'éducation de faire ce genre de remarque à quelqu'un, sache-le.

    RépondreRépondre
    JackDaniels93 , le 27 octobre 2010 à 19:29
  •  

    @JackDaniels93 : Je crois pouvoir dire que c'est parce que la méprise avait des atours de jeu de mots, même involontaire, qu'il était immanquable de ne pas le soulever [je suis désolé mais je trouve cela vraiment drôle comme détournement de mot]. Au moins, preuve est faite que votre message a été lu.

    RépondreRépondre
    Plonk , le 27 octobre 2010 à 22:43
  •  

    Personnellement une chose que je ne supportais vraiment pas sur Windows et qui m'a poussé à passer à Linux (et Kubuntu), c'est que je ne supportait plus de voir pleins de pop-up de tous mes logiciels qui me demandaient de payer une licence à grands renfort de couleurs flashys genre avast et autre.

    Je trouve que le net est déjà une grosse vitrine, je n'ai pas envie de retrouver ça au sein de mon système.

    PS: et que ce qui disent que les jeux sont inexistants sur Linux essayent The Battle For Wesnoth.

    RépondreRépondre
    Sathors , le 28 octobre 2010 à 15:50
  •  

    Je ne comprend pas pourquoi tant de personnes râle. Vous avez ratez un épisode ?!
    Le but de Ubuntu est de concurrencer windows (cf bug#1 de ubuntu), il joue dans la cour des grands, il n'est pas un saint IGNUcius (cf rms).
    C'est logique que tu proprio soit disponible dans la logithèque de Ubuntu !
    Les lèche cul de de Stallman, passez votre chemin et allez voir ailleurs !

    RépondreRépondre
    313 , le 28 octobre 2010 à 22:08
  •  

    @313 : Je pense que ta remarque à un peu clos le débat. Du coup comme j'y suis si gentiment invité je crois que je vais aller voir ailleurs. So long !

    RépondreRépondre
    Sathors , le 29 octobre 2010 à 08:07
  •  

    Le débat était déjà clos, tous le monde a dit ce qu'il avait à dire.
    Je ne me serai pas permis de dire ça au début des coms, m' on but n'est pas de polluer le débat. En tout cas je m'en excuse, si quelqu'un voulais dire quelque chose de plus constructif, je le conseil de m'ignorer tout simplement.
    Je ne voulais pas te viser, en ce moment pas mal de gens ce met à dénigrer Ubuntu parce qu'il n'est pas libre à 101%, c'est énervant car il y a pleins de distribution répondant à cette contrainte, de plus Ubuntu n'a jamais dit qui soutenait à mort la philosophie de RMS.
    Je trouve que ces commentaires sont totalement à vide de sens.
    Voila.

    RépondreRépondre
    313 , le 29 octobre 2010 à 13:02
  •  

    Et pourquoi, sous prétexte que c'est sur un Linux, un programme n'a PAS le droit d'être propriétaire NI payant ?
    Vous voulez jouer à quoi ? à des trucs pourri, mal faits, pas finis (ou pas) ?
    Votre petit abonnement WoW, vous croyez quoi ? Que c'est libre aussi ?
    CEDEGA c'est pas fait pour les chiens, ça fait tourner les logiciels proprio du monde Microchiotte. Donc, du proprio sous Linux.
    Vos drivers NVidia sont proprio, l'acrobat reader est proprio.
    Ceux qui ne veulent pas de proprio, un remède : n'achetez pas ! Mais faites pas chier ceux qui veulent s'offrir ce qui les intéressent.
    Moi, je vais sortir un jeu potentiellement payant. Et je vais me débrouiller pour qu'il soit dispo sur Linux. Pourquoi ? parce qu'on oublie TOUJOURS Linux. Et pourquoi payant ? Parce que l'équipe ne vit pas de l'air du temps et que ça va permettre de financer des serveurs, du travail de màj et DLC !

    RépondreRépondre
    Rey , le 14 juin 2011 à 12:28
 

Ajouter un commentaire

actualité android apache apple astuce astuces bash bilboblog blog boot chrome clavier commande commandes conky date debian Desktop développement elementary exploit faille fedora firefox flash gimp gnome google graphique Graphisme hack hacking Hardware humour intel internet iphone jailbreak Jeux Kde kernel libre Linux log logiciels Logiciels Libres lucid lynx maemo mail maquette metasploit microsoft mobile mockup monitoring mozilla multi-touch musique mysql n900 nautilus nokia noyau openoffice open source password photos php Planet publicité red hat redhat rpm réseau screenshot script serveur serveurs shell sql ssh statistiques sysadmin system Sécurité thème tux-planet tv twitter ubuntu unity vidéo vidéos vlc voyage wallpaper windows wordpress yum