Récit d’un voyage en Inde du Sud et au Sri Lanka


Astuce : utilisez AirBnB pour trouver des hébergements privés ou chez l'habitant pas chers.

plane

Pour ce 9e récit de voyage, direction l'océan Indien, et plus particulièrement l'Inde du Sud et le Sri Lanka. Mythique et déroutante, l'Inde du Sud peut être aussi facile à vivre (population accueillante, bus en continu) que difficile à supporter (bruit, hygiène, pauvreté…). Le Sri Lanka est, quant à lui, un pays reposant aux paysages variés (plages, montagnes, plantations de thé…).

Après de nombreuses recherches, nous avons décidé de traverser l'Inde du Sud en 3 semaines et de découvrir le Sri Lanka en 15 jours :

Inde du Sud

Sri Lanka

INFOS PRATIQUES : AVION, MÉDICAMENTS...

Afficher / Masquer

JOUR J (13/07) : Direction l'Inde du Sud !

Notre avion Oman Air Le kit offert aux passagers : chaussettes, masque de sommeil, boules quies, brosse à dents et dentifrice

Après 15h d'avion, nous arrivons vers 20h à Chennai, appelée aussi Madras. Malgré la tombée de la nuit, la chaleur demeure étouffante. Qu'importe, nous nous entassons dans le Suburban Train qui dessert le centre-ville (en face de l'aéroport, après le parking). Nous profitons de cette promiscuité pour discuter avec un indien. Nous sommes alors troublés par son hochement de tête, semblable à celui ci-dessous :

Dodelinement indien

Nous insistons tout au long de la conversation sur l'ensemble de nos propos "mais si, on t'assure, on est français ! Pourquoi il ne veut pas nous croire ?!", avant de nous rappeler avoir lu dans notre guide qu'il s'agit d'un "je comprends, je suis d'accord", et que depuis le début il acquiesce à tout ce que l'on dit. Le pauvre ! C'est donc légèrement honteux que nous descendons à Egmore Station où nous avons réservé une chambre à l'hôtel Chandra Park (20€ la nuit).

Chennai : Notre chambre à l'hôtel Chandra Park Chennai : Malgré les apparences luxueuses, la salle de bain est sommaire

Nous dînons ensuite au coin de la rue, au Vasantha Bhavan. Mais lorsque les plats arrivent, nous nous apercevons que ce n'est pas ce que nous avons commandé. Nous essayons de leur expliquer mais ils hochent la tête toujours aussi bizarrement. Apparemment, ce dodelinement signifie également "peut-être bien que oui, peut-être bien que non…". Ce n'est pas grave, nous sommes affamés et cela a l'air appétissant !

Chennai : Notre premier repas bien mérité !

JOUR 1 (14/07) : Chennai (Madras)

Après une bonne nuit de sommeil, nous sommes parés à découvrir la ville. Nous prenons le bus 23C (dans la rue principale à la sortie d'Egmore Station) pour nous rendre à 8 km de là, au Guindy Snake Park, observer différentes sortes de reptiles.

Chennai : Le Guindy Snake Park. Il est possible d'y voir toutes les espèces de serpents en Inde… Chennai : Ainsi que quelques reptiles !

Puis, direction la Marina Beach, l'une des plus grandes plages du monde qui accueille chaque soir des milliers d'indiens.

Chennai : La Marina Beach, avec ses boutiques de fortune...	Chennai : Ses animations… Chennai : Ses manèges… Chennai : Et quelques milliers d'indiens qui contemplent la mer sans vraiment oser se baigner !

Nous remontons ensuite à pied jusqu'au Fort Saint George, en nous faisant régulièrement arrêter par des locaux pour nous faire photographier avec eux.

Chennai : Comme en Indonésie, les indiens adorent se faire photographier avec les occidentaux

Cette balade terminée, nous sommes pressés de rentrer nous doucher à l'hôtel. En effet, avec la chaleur et la pollution, il est rare de se sentir aussi sale… D'ailleurs, dans ce contexte, on se demande encore comment les indiens font pour avoir une odeur aussi agréable ?

JOUR 2 (15/07) : Mahabalipuram (Mamallapuram)

Contrairement à la veille, nous ne dormons pas très bien. En plus des klaxons qui résonnent toute la nuit, les gens discutent dans les couloirs, claquent les portes… A 5h, une engueulade éclate. A 6h, quelqu'un sonne à notre chambre. A 8h, le réceptionniste nous téléphone… Et oui, en Inde, ils ne connaissent pas le silence ! Apparemment, ce serait pour que Shiva reste éveillé et continue de protéger le monde.

Notre nuit à moitié achevée, nous quittons Chennai. Pour cela, nous traversons la passerelle d'Egmore Station afin de prendre le bus 15B qui dessert la gare routière. Puis, de là, nous en prenons un autre à destination de Mahabalipuram (environ 2h). Une fois sur place, nous nous rendons en rickshaw au Sri Harul Guest House, mais il est déjà complet. Le propriétaire nous invite alors à aller un peu plus bas, au Santana (juste en face du Sea Shore Restaurant).

Mahabalipuram : La vue depuis l'hôtel Santana Mahabalipuram : La vue depuis l'hôtel Santana, avec au fond, le Shore Temple (Temple du Rivage)

Nous partons ensuite explorer les bas-reliefs de l'Arjuna's Penance et le rocher Krishna's Butter Ball, avant de clôturer cette journée au restaurant le Nautilus avec un milkshake, des frites et un filet de bœuf… Désolés pour les vaches sacrées, mais ce fut un pur régal !

Mahabalipuram : Une vache sacrée en train de chaparder de la nourriture à une marchande Mahabalipuram : L'Arjuna's Penance Mahabalipuram : La Krishna Butter Ball Mahabalipuram : La colline autour de l'Arjuna's Penance, avec son phare et ses temples Mahabalipuram : Sur les hauteurs, on y rencontre même des singes… Mahabalipuram : Et des chèvres !

JOUR 3 (16/07) : Mahabalipuram (Mamallapuram)

Après un petit-déjeuner copieux au Yogi Restaurant, nous rejoignons le Shore Temple (Temple du Rivage). Situé en bord de plage, c'est l'un des monuments les plus célèbres de l'Inde du Sud.

Mahabalipuram : Le Shore Temple (Temple du Rivage) Mahabalipuram : Des femmes en train de jardiner

Puis, nous visitons les Five Rathas (les 5 chars de procession), chacun dédiés à une divinité du panthéon indien.

Mahabalipuram : Ce 1er ratha est consacré à Durga. Son lion est même garé devant.  Mahabalipuram : Ce 2e ratha est voué à Shiva. On y aperçoit son nandi (taureau) l'arrière Mahabalipuram : Le nandi (taureau) de Shiva Mahabalipuram : Ce 3e ratha est dédié à Vishnou Mahabalipuram : Ce 4e ratha est en l'honneur de Brahma le créateur Mahabalipuram : Ce 5e et dernier ratha est consacré à Indra (dieu du ciel et roi de tous les dieux) et son éléphant

Nous rentrons ensuite à l'hôtel nous promener sur la plage, avant de retourner au Nautilus nous régaler autour d'un chicken tandoori et d'un gâteau au chocolat, le tout accompagné d'un fruit lassi, une boisson traditionnelle à base de lait.

Mahabalipuram : La plage et ses corbeaux Mahabalipuram : Des jeunes en train de surfer

JOUR 4 (17/07) : Pondichéry (Puducherry)

Pour ce jour un peu spécial qui marque mon 28e anniversaire, nous rejoignons Pondichéry, une ancienne colonie française (2h30 de bus). Nous posons nos valises à la Villa Labourdonnais, une guest-house tenue par un compatriote, et partons déjeuner au Surguru, un restaurant recommandé dans notre guide pour ses thalis, autrement dit les menus du jour.

Pondichéry : Des thalis (menus du jour)

Nous en profitons ensuite pour découvrir la ville : l'ashram Sri Aurobindo, la rue Jawaharlal qui mène au Market, le temple de Manakula Vinayagar où un éléphant bénit les gens (cela marche uniquement avec des pièces, pas avec de la nourriture).

Pondichéry : Le Market, un marché indien typique… Pondichéry : Avec ses odeurs, ses mouches et ses corbeaux... Dépaysement garanti !

Puis, nous regagnons l'hôtel par le quartier français et la Beach Road, c'est-à-dire l'avenue Goubert.

Pondichéry : Un des marchands ambulants le long de la Beach Road Pondichéry : L'influence française se ressent jusque dans les loisirs

JOUR 5 (18/07) : Auroville

Aujourd'hui, nous partons à 10 km de Pondichéry visiter la cité expérimentale d'Auroville. Elle a été fondée en 1968 par la Française Mirra Alfassa, également surnommée la Mère, compagne du philosophe indien Sri Aurobindo. Son but était de créer une cité universelle où les gens puissent vivre en paix et en harmonie, au dessus de toute croyance. Actuellement, 2400 personnes de 50 nationalités différentes y habitent. Nous décidons donc d'y faire un saut !

Auroville : Le centre d'information avec la maquette du Matrimandir,  le lieu de méditation des Aurovilliens Auroville : Sur le chemin du Matrimandir Auroville : Sur le chemin du Matrimandir Auroville : Le Matrimandir

De retour en ville, nous testons l'Indian Delights, un restaurant tellement local que nous ne parvenons pas à comprendre la carte. Amusés, nos voisins indiens finissent par choisir à notre place !

Pondichéry : L'Indian Delights et ses spécialités indiennes Pondichéry : L'Indian Delights et ses spécialités indiennes

JOUR 6 (19/07) : Tanjore (Thanjavur)

Pour cette 6e journée, nous voulions faire une halte à Kumbakonam. Mais cela s'avère plus compliqué que prévu (pas de bus directs, temples et hébergements en dehors de la ville…). Du coup, nous continuons jusqu'à Tanjore. Sur la route, nous assistons à une drôle de manifestation : parmi la foule et les tambours, nous apercevons un char avec trois hommes entièrement immobiles, suspendus par des crochets. Est-ce une cérémonie funéraire, une procession religieuse, un rite de passage ?

De Pondichéry à Tanjore, nous assistons un événement surprenant Sur un char, trois hommes entièrement immobiles sont suspendus par des crochets

Après ces 8h de bus qui nous laissent encore perplexes, nous arrivons à destination. Nous déposons nos bagages à l'Ashoka Lodge, avant d'aller visiter le Brihadishvara Temple, autrement dit le Big Temple.

Tanjore : Le Brihadishvara Temple, autrement dit le Big Temple Tanjore : Dédié à Shiva, on y retrouve son nandi (taureau) dans la cour Tanjore : De nombreux indiens y viennent se recueillir et prier… Tanjore : Mais aussi se reposer

JOUR 7 (20/07) : Tiruchirapally (Trichy)

Avec quelques gâteaux en poche, nous rejoignons Tiruchirapally (1h30 de bus depuis la new station) où nous optons pour une chambre à l'hôtel Arun. Puis, souhaitant manger local, nous commandons un "special meal" au Vasanta Bhavan. Et ça, pour être spécial, c'était spécial… Nos palais et estomac s'en souviennent encore ! Motivés donc, nous prenons le bus n°1 jusqu'à son terminus afin de découvrir les temples Srirangam et Tiruvanaikaval, construits à 8 km du centre, sur un îlot.

Tiruchirapally : Le temple de Srirangam Tiruchirapally : Le temple de Srirangam Tiruchirapally : La vue depuis les toits-terrasses Tiruchirapally : Là aussi, il est possible de se faire bénir par un éléphant

Direction ensuite le Rock Fort qui offre une vue panoramique sur toute la ville. Mais pour en profiter, il faut d'abord monter les 437 marches !

Tiruchirapally : La vue depuis le Rock Fort Tiruchirapally : La vue depuis le Rock Fort

JOUR 8 (21/07) : Madurai

Nouveau jour, nouveau lieu ! C'est parti pour Madurai (3h de bus). Une fois sur place, nous choisissons de descendre au Rathna Residency (25€ la nuit), un hôtel plutôt chic avec voituriers, bagagistes… En effet, nous avons besoin de retrouver un peu de calme et de confort, c'est-à-dire dormir dans une chambre insonorisée avec des draps propres... Les affaires posées, nous nous rendons dans l'un des temples les plus célèbres du pays, le Sri Meenakshi.

A savoir : Une tenue "correcte" est exigée (les jambes et les épaules doivent être recouvertes), les chaussures et chaussettes doivent rester à l'extérieur ainsi que les appareils photos et téléphones. Pour s'en assurer, chaque touriste est fouillé scrupuleusement.

Madurai : Le Sri Meenakshi Temple Madurai : Rathi, la déesse de l'amour, chevauchant une oie, dans le mandapa aux Mille Colonnes
Madurai : Ganesh et sa mère Parvati dans le mandapa aux Mille Colonnes Madurai : Le Sri Meenakshi Temple vu depuis les toits des boutiques

JOUR 9 (22/07) : Kumily

Bien reposés, nous quittons l'Etat du Tamil Nadu pour le Kerala, et plus précisément la petite ville de Kumily (4h de bus). Nous arrivons sous la pluie. Nous faisons alors appel à un rickshaw pour rejoindre le Coffee Inn, où nous avons la chance de pouvoir séjourner dans la cabane dans l'arbre (6€ la nuit).

Kumily : Notre cabane dans l'arbre au Coffee Inn Kumily : Notre cabane dans l'arbre au Coffee Inn

Motivés, nous retournons ensuite nous balader dans le centre, avant de passer la soirée à l'Ebony's café autour d'un poulet au curry avec son riz à la coco et d'un milkshake à la banane.

JOUR 10 (23/07) : Kumily et la réserve naturelle de Periyar

Rien de tel pour bien démarrer la journée qu'un petit-déjeuner consistant au Bamboo Café ! Nous sommes ainsi parés pour 1h de promenade à dos d'éléphant (9€ pour 2 avec Elephant Junction).

Kumily : Notre guide avec notre éléphant Kumily : C'est parti pour 1h de promenade à dos d'éléphant… Kumily : ... dans les plantations de poivre et de cardamome Kumily : Et après l'effort, le réconfort !

Puis, direction la réserve naturelle de Periyar, afin de faire un tour en bateau sur le lac.

Kumily : La réserve naturelle de Periyar Kumily : Nous profitons de la vue en attendant le bateau de 13h45 Kumily : Le lac… Kumily : Et ses quelques animaux !

JOURS 11 et 12 (24 et 25/07) : Fort Cochin

Après 6h de route plutôt mouvementées, nous arrivons en début de soirée à Fort Cochin.

Nous prenons alors une chambre propre et douillette chez Henri's Anchorage. Puis, le lendemain, nous partons découvrir cette presqu'île, et notamment le Dutch Palace, la synagogue, le port et ses pêcheurs… Sans oublier, le Kerala Kathakali Centre, un petit théâtre  où nous assistons au maquillage des artistes et à un spectacle de kathakali, typique de cet état du Kerala !

A noter : Certains commerçants payent les chauffeurs de rickshaw (en argent ou en essence) afin de ramener des touristes dans leur boutique. Les plus malins d'entre eux proposent ainsi de vous emmener gratuitement à travers toute la ville si vous acceptez de visiter un ou deux magasins. 

Fort Cochin : Les filets chinois… Fort Cochin : ... une technique de pêche qui fait ses preuves Fort Cochin : Un spectacle de kathakali

JOUR 13 (26/07) : Allepey

Il est temps pour nous de quitter Fort Cochin au profit d'Alleppey, la petite Venise indienne (2h de bus). Sur place, nous peinons à trouver un hébergement. Nous revenons alors à la gare discuter avec les rabatteurs. L'un d'entre eux nous conduit au Gowri Heritage Residence. Le cadre est sympa, les tarifs corrects, mais les bungalows ne sont pas très cleans. Ce n'est pas grave, cela fera l'affaire pour la nuit. Nous empruntons ensuite des vélos pour rejoindre la plage de sable blanc. Attention, par endroit, la circulation est tellement dense que cela peut être périlleux !

Allepey : La plage de sable blanc Allepey : Des hommes qui jouent sur la plage

De retour à l'hôtel, nous croisons Marine et Julien, deux français que nous avions rencontrés par hasard à Mahabalipuram et à Madurai. Signe du destin ? En tout cas, nous décidons de faire ensemble la croisière en houseboat, une excursion incontournable dans la région.

JOUR 14 (27/07) : Allepey

Ça y est, c'est parti pour 24h de bateau sur les backwaters !

Allepey : Notre houseboat Allepey : Le capitaine Allepey : Un snakeboat race avec une quatre-vingtaine de rameurs Allepey : Des pêcheurs Allepey : L'un de nos repas à bord Allepey : La vue depuis la terrasse du 1er étage

JOURS 15 et 16 (28 et 29/07) : Varkala

Il est 9h lorsque nous retournons à l'embarcadère. Nous décidons alors d'aller à Varkala (3h de bus), où nous optons pour l'hôtel Jicky's, qui est situé dans les terres, à seulement 5 min à pied de la falaise. Nous consacrons ainsi les deux jours qui suivent à ce merveilleux programme : balade, resto, plage et farniente !

Varkala : La falaise, la Papanasham beach et la mer d'Oman Varkala : La falaise, la Papanasham beach et la mer d'OmanVarkala : La plage Varkala : La plage

JOUR 17 (30/07) : Trivandrum (Thiruvananthapuram)

Après un succulent milkshake au Café del Mar, nous partons à la gare ferroviaire prendre le train de 13h30 à destination de Trivandrum. En effet, nous avons décidé d'y passer la nuit avant de nous envoler pour le Sri Lanka.

JOUR 18 (31/07) : Direction le Sri Lanka

De bonne heure et de bonne humeur, nous rejoignons l'aéroport. Mais au moment de passer le service de l'immigration, le douanier questionne longuement Seb sur notre parcours en Inde, nos billets d'avion, nos dates de voyage… Un vrai interrogatoire ! Heureusement, au bout de 10 interminables minutes, il nous laisse quitter le pays.

Une fois au Sri Lanka, nous prenons un bus pour Kurugenala puis un autre pour Dambulla. Nous terminons cette journée au Healy Tourism Inn, une modeste maison d'hôtes appartenant à une famille très accueillante.

JOUR 19 (01/08) : Dambulla / Sigiriya

Pour cette 1ère visite de l'île, nous commençons par le temple d'Or de Dambulla et ses fameuses grottes.

A savoir : Si vous voulez éviter de faire l'aller-retour inutilement, pensez à acheter votre ticket d'entrée avant de monter l'escalier à gauche.  

Dambulla : Le temple d'Or Dambulla : Des singes, le long du chemin qui mène aux grottes Dambulla : L'intérieur des grottes Dambulla : Bouddha allongé

Direction ensuite l'un des plus beaux sites archéologiques du pays : Sigiriya. Issu d'un bouchon de lave d'un volcan éteint, ce rocher de 370 m de hauteur offre une vue panoramique sur les environs.

Sigiriya : Le rocher du lion Sigiriya : La vue depuis rocher du lion

JOUR 20 (02/08) : Polonnaruwa / Minneriya

Nous quittons Sigiriya pour Polonnaruwa, une des villes du Triangle culturel. Nous nous installons au Thisal Guest House et en profitons pour leur louer des vélos afin de vadrouiller dans le site archéologique. Mais lassés de payer nos entrées au prix fort (jusqu'à 100 fois le tarif local), nous préférons nous contenter des alentours.

Polonnaruwa : Le site archéologique Polonnaruwa : Le site archéologique

Nous tombons ainsi sur le Shiva Devale n°2, et remarquons que le grillage d'en face est légèrement ouvert. Nous réussissons à nous y engouffrer avec les vélos et commençons à nous promener dans le site. Mais au bout de quelques minutes, nous croisons un varan d'un mètre de long, que nous imaginons être un petit dragon de komodo. Paniqués, nous faisons demi-tour et retournons sur la route principale.

L'après-midi, nous partons découvrir le parc national de Minneriya, réputé pour sa faune et plus particulièrement son grand rassemblement d'éléphants, qui a lieu tous les ans entre mai et septembre.

Minneriya : Le parc national Minneriya : Tous les ans, entre mai et septembre, une soixante d'éléphants se réunit pour se rafraichir autour du lac

JOUR 21 (03/08) : Nilaveli

Nouveau jour, nouveau lieu ! Nous rejoignons donc Nilaveli, un petit village au nord, juste en face de Pigeon Island. Sur place, nous avons du mal à trouver un hébergement. Nous faisons alors appel à un chauffeur de rickshaw qui parvient à nous dégoter une chambre à l'hôtel Sea Zone. Nous en profitons pour essayer leur restaurant, qui n'est autre qu'une table chez une famille voisine. Un vrai régal ! Revigorés, nous allons ensuite sur la plage acheter nos billets de bateau et d'entrée de l'île, mais aussi louer des palmes, masques et tubas en vue d'explorer les fonds marins (coraux, poissons en tout genre, requins à pointe noire...).

Direction Pigeon Island Pigeon Island : L'une des plages de l'île Pigeon Island : Des bébés requins à pointe noire Pigeon Island : Des jeunes requins à pointe noire

JOUR 22 (04/08) : Nilaveli

Après que Seb ait plongé une bonne partie de la matinée avec Poséidon Diving Centre, c'est le moment pour nous de partir découvrir le sud du pays.

JOUR 23 (05/08) : Kandy

Malgré plusieurs frayeurs sur la route, nous arrivons sains et saufs à Kandy. Le temps de poser nos affaires à l'Amaara Lake, et nous nous rendons à la gare ferroviaire acheter nos billets de train du lendemain pour Haputale. Heureusement que nous anticipons, car il ne reste que quelques places en 3e classe... Nous passons ensuite la journée à flâner en ville, dans les boutiques, ou encore autour du lac et du temple de la Dent.

  Kandy : Le temple de la Dent Kandy : Autour du temple de la Dent

JOUR 24 (06/08) : Haputale

8h50, gare de Kandy : malgré la foule, nous parvenons à nous hisser dans un wagon et à trouver un siège. C'est parti donc pour 6h de train à travers de superbes paysages !

Direction Haputale Direction Haputale

Une fois à destination, nous sommes accueillis par une multitude de rabatteurs. Nous les questionnons pour savoir où se situent les hôtels bon marché et grimpons ainsi jusqu'au Hyacinthe Cottage. L'endroit est un peu ancien mais le petit papy est adorable. En effet, en plus de nous renseigner sur le parc national d'Horton Plains, il nous aide à trouver des touristes avec qui y aller pour partager les frais de transport (43€ le mini-van que nous divisons à 6 et auquel il faut ajouter 15€ d'entrée).

Haputale : La salle à manger du Hyacinthe Cottage. Tout le monde peut s'y restaurer !

JOUR 25 (07/08) : Haputale et ses alentours

Après 1h30 de trajet, nous arrivons à 6h30 dans le parc national d'Horton Plains. Nous pouvons alors commencer cette fameuse randonnée qui mène au bout du monde…

Horton Plains : C'est parti pour 9 km de marche (de 3 à 4h selon les pauses photos)  Horton Plains : Avant que la brume ne tombe, nous passons par le mini World's End, le World's End et la Baker's Fall Horton Plains : Direction le mini World's End Horton Plains : Le World's End Horton Plains : Direction la Baker's Fall Horton Plains : La Baker's Fall

De retour à Haputale, nous prenons un bus pour la Dambatenne Tea Factory afin de visiter l'usine et les plantations de thé environnantes.

A noter : A 7 km de la fabrique, il y a le Lipton Seat. Il est possible d'y aller à pied ou en tuk-tuk.

Haputale : La Dambatenne Tea Factory Haputale : Les plantations de thé Haputale : Des enfants autour des plantations de thé Haputale : Au Sri Lanka, pour être servis, il faut tendre son billet et le mettre sous le nez du vendeur !

JOUR 26 (08/08) : Tissa (Tissamaharama)

Nous profitons de cette nouvelle journée pour rejoindre Tissa, connue pour être la ville de départ des safaris dans le parc de Yala. A peine installés à la Sakura Guest House, nous repartons nous renseigner sur les excursions et trouver des touristes avec qui partager les frais de jeep (58€ à 6 pour les 7h30 avec Ajith Safari Jeep Tours, plus 15€ d'entrée). La réservation effectuée, nous pouvons alors nous détendre.

Tissa : La tour de l'horloge, autrement dit le Big Ben sri lankais Tissa : Le marché

JOUR 27 (09/08) : Tissa et le parc national de Yala

L'aube n'est pas encore levée que nous sommes déjà en route pour le célèbre parc national de Yala (21 km), avec le rêve un peu fou d'y croiser un léopard !

Le parc de Yala Le parc de Yala : Il est réputé pour ses animaux sauvages : ses buffles, ses daims… Le parc de Yala : Ses crocodiles… Le parc de Yala : Ses éléphants… Le parc de Yala : Ses singes… Le parc de Yala : Et ses léopards (juste au dessus de la dame) !

En rentrant à Tissa, nous quittons notre guest-house (trop bruyante) pour l'hôtel Mihissa. Puis, nous partons nous balader autour du lac. L'occasion de tester un nouveau moyen de transport : le motoculteur !

Tissa : Le lac Tissa : Petit tour en motoculteur ! Tissa : Des singes Tissa : Un dagoba blanc

JOUR 28 (10/08) : Tangalla et ses alentours

Aujourd'hui, direction Tangalla, où nous posons nos valises à la Kingfisher Guest House. Après un rapide "rice and curry", nous louons un scooter dans une petite boutique en face du Siesta Restaurant. Nous nous rendons ainsi à Kudawella (12 km), voir l'Hummanaya Blow Hole, un geyser naturel qui surgit entre les falaises lorsque la mer est agitée. Nous poursuivons ensuite notre chemin jusqu'à Dikwella afin de découvrir le temple de Wewurukannala Vihara, célèbre pour son immense Bouddha (52 mètres de hauteur soit 8 étages à monter), mais aussi pour son hall d'horreurs…

Kudawella : L'Hummanaya Blow Hole Dikwella : Le Big Bouddha
Dikwella : Le hall d'horreurs… Dikwella : Où sont représentés des démons en train de punir des pêcheurs !

Le soir, nous rejoignons le Turtle Conservation Project. En effet, nous rêvons d'observer des tortues pondre leurs œufs sur la plage. Nous attendons presque deux heures dans le centre avant d'aller, par petits groupes, assister à ce merveilleux spectacle.

JOUR 29 (11/08) : Tangalla et ses alentours

N'ayant pas pu le faire la veille, nous profitons de la matinée pour visiter le monastère du rocher de Mulkirigala (18 km). Une fois au sommet, nous empruntons le petit sentier en friche derrière le dagoba, qui conduit à un rocher surplombant la campagne environnante.

Mulkirigala : Le monastère du rocher de Mulkirigala Mulkirigala : La vue depuis le sommet

Nous passons ensuite l'après-midi sur deux des meilleures plages du coin : la Goyambokka Beach (3 km) et la Mawella Beach (10 km), avant de clôturer la soirée au Siesta Restaurant.

Tangalla : La Goyambokka Beach Tangalla : Notre dédicace sur le mur du Siesta Restaurant

JOUR 30 (12/08) : Galle et ses environs

Il est temps pour nous de continuer notre périple ! Direction donc Fort Galle, et plus précisément l'hôtel Weltevreden. Afin d'explorer la région, nous décidons de louer un scooter. Nous allons ainsi au lac de Koggala pour y découvrir le jardin des plantes (15 km). Toutefois, sur place, des locaux nous affirment qu'il faut prendre le bateau pour y accéder et comme les tarifs proposés sont assez élevés, nous préférons y renoncer. Nous nous rendons alors à la Sea Turtle Farm and Hatchery, un centre qui soigne les tortues de mer malades ou accidentées et qui protège également les œufs.

Koggala : La Sea Turtle Farm and Hatchery, avec ses bébés tortues Koggala : Les enclos de protection des œufs

JOUR 31 (13/08) : Galle et ses environs

Au programme de cette journée : initiation à l'ancienne tradition de la pêche sur échasse, plage et remparts…

Ahangama : Des pêcheurs traditionnels Ahangama : Moyennant quelques euros, Seb se met à leur place Unawatuna : La Jungle Beach Unawatuna : La Jungle Beach Fort Galle : Les remparts Fort Galle : Les remparts

JOUR 32 (14/08) : Negombo

La fin des vacances se rapprochant à grands pas, nous devons retourner à Negombo. Nous prenons le train de 11h15 pour Colombo (il est tellement bondé que nous restons debout, entassés, pendant les 3h de trajet) suivi du train de 14h30 pour Negombo. Il est 17h passées lorsque nous arrivons enfin au Ceylonica Beach Hotel.

JOUR 33 (15/08) : Negombo

Après un petit déjeuner plutôt douteux (lait caillé, beurre tourné…), nous allons à pied jusqu'au Fish Market. L'occasion de faire une pause samoussas et eau de coco !

Negombo : Une petite pause rafraîchissante Negombo : Le Fish Market

Nous en profitons ensuite pour flâner en ville et acheter nos derniers cadeaux.

JOUR 34 (16/08) : Negombo

Nous terminons nos vacances comme nous les avons commencées : avec un joli quiproquo ! La veille au soir, avant de dépenser nos ultimes roupies, nous négocions un rickshaw pour nous emmener à l'aéroport, mais ce matin, pas très réveillés, nous nous trompons de chauffeur. Nous nous en apercevons une fois sur place, au moment de payer, lorsqu'il réclame davantage d'argent. Heureusement, avec quelques explications, il finit par accepter nos 600 derniers roupies. Nous pouvons donc prendre l'avion et rentrer en France ;-)


2 Commentaires pour "Récit d’un voyage en Inde du Sud et au Sri Lanka"

Flux des commentaires de cet article Ajouter un commentaire
  •  

    Merci pour ce récit, bien détaillé et illustré, comme à chaque fois :)

    RépondreRépondre
    Legz , le 11 février 2016 à 20:22
  •  

    je vois que vous avez fait le tour du sri lanka, c'est un très bon voyage ! Merci pour les photos ça donne envie.

    RépondreRépondre
    Funinformatique , le 11 février 2016 à 21:09
 

Ajouter un commentaire

actualité android apache apple astuce astuces bash bilboblog blog boot chrome clavier commande commandes conky date debian Desktop développement elementary exploit faille fedora firefox flash gimp gnome google graphique Graphisme hack hacking Hardware humour intel internet iphone jailbreak Jeux Kde kernel libre Linux log logiciels Logiciels Libres lucid lynx maemo mail maquette metasploit microsoft mobile mockup monitoring mozilla multi-touch musique mysql n900 nautilus nokia noyau openoffice open source password photos php Planet publicité redhat red hat rpm réseau screenshot script serveur serveurs shell sql ssh statistiques sysadmin system Sécurité thème tux-planet tv twitter ubuntu unity vidéo vidéos vlc voyage wallpaper windows wordpress yum