Récit d’un voyage en Indonésie


Astuce : utilisez AirBnB pour trouver des hébergements privés ou chez l'habitant pas chers.

plane
A travers ce 6ème récit de voyage, nous allons vous emmener sur le plus grand archipel du monde : l'Indonésie. Ce pays compte plus de 17 000 îles dont 8 000 habitées. Impossible donc de tout faire en 1 mois !

 Afficher Voyage en Indonésie sur une carte plus grande

Avant de partir, nous avons fait quelques recherches, questionné des amis… Nous avons ainsi choisi de découvrir Java, Bali et les petites îles de la Sonde (Lombok, Komodo, Rinca, Flores…) :

Infos pratiques : avion, médicaments...

Afficher / Masquer

Jour J (15/07) : Direction Java

Une première pour nous : l'A380 !

Après 15h de vol et une escale de 4h à Dubaï, nous arrivons enfin à Jakarta, capitale javanaise mais aussi indonésienne.

Pour rejoindre le centre, il y a les taxis officiels en bleu, les taxis normaux et les bus appelés Damri (à 200 mètres à gauche en sortant de l'aéroport, ils passent toutes les 30 minutes entre 5h et 19h). Nous choisissons cette dernière solution, plus économique, plus locale mais également parce que ces bus s'arrêtent à la gare de Gambir. En effet, comme nous ne souhaitons rester qu'une journée à Jakarta, nous devons y faire un saut afin de réserver nos billets de train du lendemain soir pour Jogjakarta.

A savoir : plusieurs trains desservent cette ville. Ceux qui partent de Pasar Senen sont moins chers mais apparemment moins confortables, alors qu'il y a 3 classes possibles à Gambir (économique, business et exécutive). Sachant que nous allons dormir dans le train, pour seulement quelques euros de plus, nous préférons nous offrir le haut de gamme.

Les billets en poche, nous prenons un bajaj (une sorte de tuk-tuk, typique de Jakarta) pour nous rendre à l'hôtel Tune, que nous avons réservé depuis la France.

Jakarta : Notre chambre à l'hôtel Tune La salle de bain

Jour 1 (16/07) : Jakarta

Après une nuit bien méritée, nous découvrons les rues bondées de la capitale. Il y a des gens, des scooters, des voitures et des camions partout… Pour pouvoir passer, il faut sans cesse alterner entre les trottoirs et la route, en faisant attention de ne pas y laisser un bras ou deux !

Au bout d'une heure dans cette jungle urbaine, nous partons visiter le quartier de Kota puis le port. Nous empruntons le RER javanais avant de continuer à pied et de nous perdre dans des ruelles plutôt surprenantes…

Jakarta : Les embouteillages Jakarta : Les eaux polluées et un homme qui dort sous le pont Jakarta : Les décharges à ciel ouvert Jakarta : Le port

Nous prenons ensuite un bajaj pour rejoindre le quartier chinois de Glodok et notamment le marché de Petak Sembilan, réputé pour ses grenouilles et ses insectes vendus vivants. Nous poursuivons notre périple par Jin de Yuan, l'un des plus importants temples bouddhiques de la ville.

Jakarta : Petit tour en bajaj dans les rues de la capitale Jakarta : Le temple bouddhique Jin de Yuan Jakarta : Une jeune femme en train de se recueillir Jakarta : L'intérieur du temple bouddhique Jin de Yuan

Le soir, nous nous rendons à la gare de Gambir afin de prendre notre train de nuit à destination de Jogjakarta. Et bien que ce soit le plus luxueux, nous avons du mal à dormir à cause de la TV et des lumières qui restent allumées tout le trajet.

Jour 2 (17/07) : Jogjakarta

Nous arrivons à 4h du matin. Notre objectif premier est donc de finir notre nuit. Une mission qui va s'avérer plus difficile que prévu. En effet, nous n'avons pas réservé d'hébergement, et nous nous apercevons rapidement tout est fermé ou complet. Moyennant un petit billet, un homme va quand même nous aider dans notre quête. Il nous entraîne dans de petites ruelles et nous dégote un 1er hôtel, que nous nous permettons de refuser (vraiment trop sale), puis un 2e que nous déclinons pour la même raison, et enfin un 3e que nous finissons par accepter faute de mieux.

Après quelques heures de sommeil, Seb se lève et part à la recherche d'un nouvel endroit où dormir. Il en trouve un par hasard, et bien que ce ne soit toujours pas un idéal de propreté, il est tout de même plus clean que les précédents.

Jogjakarta : La salle de bain, dans le plus propre de nos hôtels Le lavabo

A savoir : Apparemment, si nous nous étions éloignés encore un peu plus de la gare (jusque dans la rue Jl Sosrowijayan), nous aurions pu trouver des hôtels de meilleure qualité pour des prix équivalents.

Nous passons ensuite notre matinée à flâner dans la rue commerçante et le marché de Jl Malioboro. Nous en profitons également pour nous renseigner pour une excursion de 3 jours au Mont Bromo et au Kawah Ijen. Ce sont deux endroits exceptionnels sur l'île de Java. Et sans le savoir, nous tombons sur Mr Tree de Kartika Trekking, une agence recommandée dans notre guide, et que nous conseillons à notre tour. Une fois la réservation effectuée, il nous suggère plusieurs restaurants sympas. Nous choisissons celui qui est juste à côté et y goûtons le Satay (des brochettes de viande avec une sauce aux cacahuètes). Un vrai régal !

Nous sommes tellement déconnectés du temps que nous en oublions le Kraton, le gigantesque palais des sultans. Lorsque nous y arrivons, il est plus de 14h et déjà fermé au public. Nous continuons jusqu'au Taman Sari, un parc avec un palais et des bassins d'eau, mais là encore, nous y parvenons trop tard. Nous prenons alors un becak (cyclo-pousse) pour rejoindre le marché aux oiseaux.

Jogjakarta : Des chauves-souris grillées Jogjakarta : Des poussins multicolores Jogjakarta : Domptage de serpent ! Jogjakarta : Une chauve-souris géante

Sur le retour, notre chauffeur nous arrête dans une fabrique de marionnettes. Son but : toucher une commission sur nos achats. Mais pas de chance pour lui, même si nous jouons le jeu, nous ne sommes pas intéressés. Nous préférons nous amuser avec le becak !

Jogjakarta : Une fabrique de marionnettes Jogjakarta : Seb teste le becak, pas si facile que cela à manier !

La nuit tombée, nous revenons dans la rue commerçante de Jl Malioboro, où les vendeurs de souvenirs ont laissé la place aux restaurants de rue.

Jogjakarta : Un restaurant de rue, typique de la ville

Jour 3 (18/07) : Borobudur et ses alentours

Pour cette nouvelle journée, direction le célèbre temple de Borobudur, qui est l'un des plus grands monuments bouddhiques du monde.

Nous décidons d'y aller en transport en commun, ce qui va être plus compliqué que prévu. Effectivement, des locaux nous signalent que les bus directs ont été supprimés. A force de croiser leurs témoignages à celui d'un jeune javanais rencontré la veille, nous comprenons qu'il faut prendre les bus 3a puis 2b jusqu'à la gare de Jombor, et de-là prendre un 3e bus pour Borobudur. 2h de route plus tard et nous arrivons enfin à destination !

Borobudur : Un des plus grands monuments bouddhiques du monde Borobudur : Un des plus grands monuments bouddhiques du monde Borobudur : Seb en pleine séance de méditation Ici plus que partout ailleurs, les touristes asiatiques aiment se faire photographier avec les occidentaux. Une coutume plutôt surprenante mais finalement assez sympa !

Vue l'heure tardive, nous renonçons aux temples de Prambanan. Nous prenons alors un ojek (moto-taxi) pour visiter les environs de Borobudur et aller au Candi Pawon puis au Candi Mendut, où règne une statue de 3 mètres de haut, représentant Bouddha avec les pieds sur le sol (ce qui est plutôt rare).

Dans les environs de Borobudur : Le temple de Pawon Dans les environs de Borobudur : Le temple de Mendut La statue de Bouddha avec les pieds au sol Un arbre gigantesque, juste en face du temple de Mendut

Sur le trajet du retour, nous rencontrons un couple de toulousains. Nous les retrouvons le soir même, et testons avec eux la cuisine locale dans un petit restaurant de rue. Nous y croisons Mr Tree de l'agence Kartika Trekking, qui s'attable avec nous pour nous faire découvrir le vin javanais !

Jogjakarta : Dégustation d'un vin javanais avec les toulousains et Mr Tree

Jour 4 (19/07) : En route pour le Mont Bromo

Après une courte nuit, nous prenons un minibus qui traverse une bonne partie du pays pour nous déposer à l'hôtel Sion, non loin du Mont Bromo. Au total, 13h de trajet et une cinquantaine de frayeurs ! Et oui, là aussi, ils ne savent pas conduire… Heureusement, nous faisons quelques arrêts pour nous remettre de nos émotions !

Une cuisine, pourvu qu'ils ne nous invitent pas à manger ! Une baignoire avec ses quelques poissons rouges

Jour 5 (20/07) : Le Mont Bromo

Réveillés à 3h du matin, nous partons en jeep au viewpoint, assister au lever du soleil sur le Mont Bromo.

Le Mont Bromo : Lever de soleil

A savoir : Pour apprécier pleinement la vue, il faut aller sur le côté droit (au 2e viewpoint), et en plus du lever du soleil, il faut regarder le Mont Bromo. Ses couleurs changent au fur et à mesure que le jour se lève. Il faut également bien se couvrir car il y fait très froid.

Notre chauffeur nous dépose ensuite dans la caldera, au pied des volcans.

Le Mont Bromo : En route pour la caldera Le Mont Bromo : Le volcan juste à côté Le Mont Bromo Le Mont Bromo : L'intérieur du volcan

L'escapade terminée, nous prenons la route en direction du Kawah Ijen. Nous arrivons à l'hôtel Kartimore avec plus de 2h de retard. Dommage, nous aurions aimé visiter les plantations de café, les cascades et les sources d'eau chaude. Seb se contentera de la piscine et du jacuzzi. Le soir, nous rejoignons Marie et Sébastien, un couple parisien, ainsi qu'André, un suisse, avec qui nous échangeons autour de quelques bières.

Nous profitons de notre temps libre pour discuter et boire quelques bières

Jour 6 (21/07) : Le Kawah Ijen

Pour la 3ème fois en 3 jours, nous nous levons aux aurores. Mais ce coup-ci, c'est pour découvrir le Kawah Ijen ! Principal centre d'exploitation de soufre en Indonésie, ce volcan est renommé pour le lac d'acide turquoise qui réside en son cratère. Et bien que médiatisé par Nicolas Hulot et les époux Kraft, il est moins connu que le Mont Bromo. Pourtant, il est tout aussi impressionnant !

Kawah Ijen : Le lac d'acide turquoise au centre du volcan Le soufre sort liquide des tuyaux  Il est ensuite solidifié au contact de l'eau Puis, transporté dans des paniers Avant d'être pesé Chaque mineur en redescend entre 60 à 100 kg, et ce 2 à 3 fois par jour

Cette excursion terminée, nous quittons Java pour le nord de Bali ! Avec Marie et Sébastien, nous prenons un ferry Ketapang-Gilimanuk suivi d'un bus local pour Pemuteran.

C'est parti pour Bali ! Nous laissons derrière nous Java et le Kawah Ijen

Une fois sur place, ils rejoignent l'hébergement qu'ils ont préalablement réservé, tandis que nous partons en chercher un autre. Nous nous arrêtons au Jubawa Home Stay !

Pemuteran : Notre chambre au Jubawa Home Stay La piscine de l'hôtel

Nous profitons ensuite de la plage, avant de retrouver nos amis parisiens autour d'un spectacle de musiques et de danses balinaises proposé par leur hôtel.

Pemuteran : Une plage En plus des bateaux de pêche, on y trouve des poules, des bœufs… Pemuteran : Un spectacle de musiques… …et de danses balinaises

Jour 7 (22/07) : Pemuteran

Au programme de cette journée : piscine, restaurant, plage, snorkeling... Les vacances, quoi !

Fried chicken et french fries Fried noodles Pemuteran : La « Reef Gardeners Base »  … qui protège le corail et la vie aquatique L'endroit est idéal pour le snorkeling et la plongée Mais aussi pour la vue !

Jour 8 (23/07) : Munduk

Nouveau jour, nouvelle destination ! Avec Marie et Sébastien, nous prenons un transport privé pour Munduk. Plus simple et plus rapide que le bus, nous mettons seulement 2h à rejoindre nos hébergements respectifs.

Munduk : Notre chambre au Puri Alam Bali La salle de bain
La terrasse. Idéale pour une pause Thé ! La vue depuis la terrasse

Après avoir repris des forces et armés d'un plan, nous partons dans la jungle à la recherche des fameuses cascades.

Munduk : Nous longeons tout d'abord la rivière Nous parvenons ainsi à la Red Coral Cascade, où il est possible de se baigner
Un visage taillé dans le sol juste devant la Red Coral Cascade  Après 2h de marche, nous arrivons à la cascade Laagan, la plus haute de Bali
Sur le chemin du retour, nous verrons de nombreuses offrandes… … Sans oublier le coucher de soleil sur Munduk

Jour 9 (24/07) : Munduk et ses alentours

En plus des chutes d'eau, Munduk est réputé pour ses rizières, ses lacs et ses temples. Afin d'en profiter pleinement, nous décidons de louer un scooter auprès de notre hôtel. Nous descendons donc tout d'abord vers le sud et nous perdons volontiers sur des petites routes de montagne.

Munduk et ses rizières Des rizièresDes coqs de combat Du tabac en train de sécher sur le bord de la chaussée

Mais contrairement à ce que nous pensions, il n'y a pas énormément de rizières. Nous en verrons davantage à l'Est de Bali. Nous nous dirigeons alors vers le nord en direction des lacs.

Les alentours de Munduk : Le Danau Buyan Une divinité couverte d'offrandes à l'entrée d'un temple, juste à côté du Danau Buyan

A noter : il y a beaucoup de singes en bord de chaussée. Et bien qu'ils aient l'habitude des hommes, ils n'aiment pas trop être approchés. Nous en avons fait l'expérience et la déconseillons !

Ils ont l'air mignon comme cela… … Mais c'est parce qu'ils ne vous ont pas couru après !

Nous poursuivons ensuite notre chemin vers Candikuning. Nous profitons du trajet pour nous arrêter dans un petit restaurant local, avant d'aller au Pura Ulun Danu Bratan, un sanctuaire hindo-bouddhique construit sur l'eau.

Nasi Campur : attention, ça pique un peu ! Les alentours de Munduk : Le Pura Ulun Danu Bratan

En plus d'être atypique, l'endroit est très sympa puisqu'il est possible de se reposer dans les jardins tout autour du temple, et de découvrir des animaux plutôt surprenants !

Seb avec un boa… … suivi d'une « flying fox » (chauve-souris géante)

Ayant encore un peu de temps devant nous, nous décidons d'aller faire un tour du côté du marché et des jardins botaniques, avant de retourner à l'hôtel. Une fois rentrés, nous demandons aux employés s'ils ont une tondeuse pour cheveux, puisque celle de Seb a été cassée dans la soute de l'avion. Après quelques coups de téléphone, l'un d'eux propose de nous conduire dans le salon de coiffure d'un village voisin, ce que nous acceptions volontiers !

Munduk : Un salon de coiffure… … Avec Seb en train de se faire couper les cheveux pour 0,50 € !

Jour 10 (25/07) : Tulamben

Comme convenu la veille avec Marie et Sébastien, un chauffeur de taxi passe nous chercher dans nos hébergements respectifs. Tandis qu'il les conduit à Amed, il nous dépose juste avant, à Tulamben. Cette petite ville est réputée pour ses spots de plongée mais aussi pour l'épave du Liberty (un cargo qui a été torpillé pendant la Seconde Guerre mondiale). D'ailleurs, il est possible d'en voir une partie en snorkeling, puisqu'elle est à seulement 40 mètres de la plage.

Ainsi, après avoir posé nos bagages au Tulamben Wreck Divers Resort et pris quelques renseignements pour les plongées en bouteille, nous partons explorer cette célèbre épave avec nos palmes, masque et tuba.

Le soir, en nous baladant, nous tombons sur un centre de plongée français, qui fait également hôtel et restaurant, à des prix beaucoup plus abordables que là où nous logeons. Donc en plus de réserver une sortie pour Seb le lendemain, nous y prenons une chambre pour les nuits suivantes.

Jour 11 (26/07) : Tulamben, Tirta Gangga et Jemeluk

De bonne heure et de bonne humeur, Seb se lève pour aller plonger dans l'épave du Liberty. Gorgé de poissons-napoléon, barracudas et même de requins de récifs, le site est tout simplement fabuleux. Conquis par cette 1ère sortie qui lui a permis d'approcher des requins à pointe noire, il programme une nouvelle immersion pour le lendemain matin, non plus dans l'épave mais directement au Shark point !

En attendant, nous louons un scooter pour nous rendre à Tirta Gangga, admirer le fameux palais aquatique.

Sur la route, le paysage est magnifique avec des rizières qui comptent parmi les plus belles de Bali Le TamanTirta Gangga, autrement dit « le palais aquatique »Le TamanTirta Gangga, autrement dit « le palais aquatique » Le TamanTirta Gangga, autrement dit « le palais aquatique »

Après quelques brasses et un déjeuner rapide, nous reprenons la direction de l'hôtel. Sur la route, nous bifurquons au niveau de Culik (juste avant Tulamben) pour rejoindre Jemeluk, un endroit protégé où l'on peut voir des coraux vivants et de nombreux poissons.

Jemeluk : Un lieu idéal pour le snorkeling Des Jukung (bateaux traditionnels de pêche)

Jour 12 (27/07) : Tulamben et la côte Est

Nouveau jour, nouvelle plongée ! Cette fois-ci, Seb se rend au Shark Point, dans le but de nager avec des requins, une opération qui sera couronnée de succès.

Nous partons ensuite visiter la côte Est de Bali. Nous commençons par Aas, le village le plus éloigné, afin d'y voir l'épave d'un bateau de pêche japonais (pour y accéder, il faut se garer sur le parking avant l'entrée du bourg et descendre les escaliers). Puis, nous revenons progressivement sur nos pas en nous arrêtant à Selang, Lipah, Amed...

La côte Est de Bali Une plage de sable noir

Après cette journée « scooter et plages », nous sommes pressés de rentrer nous doucher, mais nous n'avions pas prévu qu'une nouvelle arrivante squatterait notre chambre…

Hum ! Je sens que l'on va bien dormir cette nuit !

Jour 13 (28/07) : En route pour Lombok

Il est temps pour nous de quitter Bali (nous y reviendrons à la fin des vacances puisque notre avion décolle de Denpasar). En attendant, nous partons pour Lombok. A cette fin, nous prenons un bemo pour Amlapura puis un autre pour Padangbai. Nous montons dans le ferry de 13h qui nous dépose à Lembar à 18h15, au lieu de 17h. Un vrai calvaire, surtout quand les locaux qui ont le mal de mer vomissent un peu partout !

A savoir : il existe des bateaux beaucoup plus rapides qui relient les 2 îles, mais également beaucoup plus chers (30€ par personne au lieu de 2€).

C'est parti pour Lombok ! Attention, dans le ferry, il est possible de louer des matelas pour s'allonger, mais sachez qu'ils les reprennent avant le départ… Autant dire que vous aurez payé pour rien !

Une fois débarqués, nous négocions un transport privé pour Senggigi. Lorsque nous y parvenons, notre chauffeur refuse de nous déposer devant l'hôtel « Raja's Bungalows ». En effet, il nous balade d'agence en agence dans l'espoir que nous achetions des excursions et qu'il touche une commission. Nous avons beau lui expliquer que nous avons déjà réservé un circuit par Internet et que nous ne prendrons rien de plus, il continue son manège… jusqu'à ce qu'on hausse le ton ! C'est donc un peu vexé qu'il finit par nous emmener au bon endroit.

Senggigi : Le Raja's Bungalows Notre maisonnetteLa chambre La salle de bain extérieure

Jour 14 (29/07) : Senggigi

Comme négocié la veille, le petit-déjeuner nous est offert. Nous en profitons pour discuter avec les gérants de l'hôtel et nous nous apercevons ainsi qu'ils vendent des excursions pour Kencana Tour, l'agence que nous avons sollicitée par Internet. Très gentiment, ils se proposent de les appeler pour vérifier que tout est ok. Rassurés, nous partons découvrir la ville, ses plages et ses marchands ambulants…

Senggigi : Une des plages Seb en train d'écrire « No money » pour que les marchands ambulants nous laissent tranquilles

Puis, après un succulent repas, nous marchons jusqu'au Pura Batu Bolong, qui est considéré comme le plus joli temple hindou de l'île.

Un plat typique de Lombok Un plat typique de Lombok

Senggigi : L'entrée du temple, avec le symbole « svastika » qui représente ici l'éternité et le dieu Ganesh Senggigi : Pura Batu Bolong autrement dit le « rocher percé »
Une divinité couverte d'offrandes Des pêcheurs

Jour 15 (30/07) : Les petites îles de la Sonde

Aujourd'hui, commence notre fameux périple de 4 jours/3 nuits en mer ! En effet, après avoir payé l'équivalent de 140€ par personne (repas et eau inclus), nous traversons l'île d'Ouest en Est. Nous arrivons ainsi en milieu d'après-midi au port de Labuhan Lombok, où nous attend le bateau qui va nous conduire sur les îles de Komodo, Rinca, Flores…

Le bateau qui va nous faire découvrir les petites îles de la Sonde Nos provisions pour les 4 prochains jours, sans oublier les poulets vivants (qui nous serviront de repas à bord)…... Et la bière Ça y est, nous sommes parés pour 4 jours en mer !

Jour 16 (31/07) : Les petites îles de la Sonde

Après une 1ère nuit mouvementée, nous nous jetons à l'eau pour rejoindre l'île de Moyo, traverser sa forêt et admirer sa magnifique cascade.

L'île de Moyo La cascade au cœur de l'île

Nous partons ensuite découvrir le lac salé de Satonda. Après avoir accosté à la nage, nous remontons à bord de l'embarcation pour y déjeuner tranquillement. Et malgré une mer de plus en plus agitée, nous naviguons jusqu'au lendemain matin !

L'île de Satonda, connue pour son lac salé L'un de nos repas dans le bateauLa mer de Flores Le dortoir du bateau

Jour 17 (01/08) : Les petites îles de la Sonde

Cette 2e nuit a sans aucun doute été la pire de toutes. Nous avons été secoués dans tous les sens ! J'ai même failli passer par-dessus bord… C'est donc ravis que nous nous échappons du bateau pour faire un peu de snorkeling.

En route pour la Red Beach La Red Beach : L'endroit est idéal pour le snorkeling

Revigorés, nous sommes désormais prêts à affronter les dragons de Komodo. De la famille des varans, ces animaux mythiques peuvent atteindre 3 mètres de long et courir jusqu'à 20 km/h. Espérons qu'il ne nous arrive rien !

Le parc national de Komodo Très rassurant, la liste des attaques et des décès survenus sur les îles de Komodo et Rinca
Seb à côté d'un dragon de Komodo Heureusement, il semble avoir déjà mangé et être en pleine digestion

Cette escapade terminée, il est temps de déjeuner. Les petits poulets qui étaient à bord depuis le début sont sacrifiés lors de cette étape… Mea culpa ! Puis, nous poursuivons notre traversée jusqu'à Kalong Island, où avec des bières et du whisky, nous attendons la tombée de la nuit que des milliers de chauves-souris géantes sortent de la forêt pour aller chasser. Le spectacle est assez impressionnant !

Des vendeurs de souvenir. Et oui, même en pleine mer, on est sollicité !   Des milliers de chauves-souris géantes profitent de la nuit pour aller chasser

Jour 18 (02/08) : Les petites îles de la Sonde

L'apéro de la veille s'étant prolongé une bonne partie de la nuit, c'est avec seulement quelques heures de sommeil (et un léger mal de tête !) que nous débarquons sur l'île de Rinca. Au programme : 2h de marche durant lesquelles nous croisons des dizaines de dragons de Komodo, des buffles, des singes…

L'île de Rinca  Un dragon de KomodoUn buffle (qui peut servir de repas aux dragons de Komodo)  Un singe

Nous faisons ensuite une dernière session snorkeling à Kelor Island avant de clôturer cette aventure dans un restaurant de Labuanbajo, sur l'île de Flores.

Kelor Island  Ultime plongeon dans la mer de Flores Dernier repas tous ensemble Flores : Le port de Labuanbajo

Jour 19 (03/08) : Retour à Lombok

Ayant peur de manquer de temps, nous n'avons pas souhaité rester plus d'une soirée à Flores. Nous avons donc acheté nos billets de retour via Kencana Tour. Ceux-ci comprennent les tickets de bateaux et de bus jusqu'à Lombok, ainsi que les repas (même s'il ne faut pas compter dessus côté qualité !). Un périple de 24h qui nous permet de traverser la magnifique île de Sumbawa et de rencontrer ses sympathiques habitants.

Jour 20 (04/08) : Gili Air

Nous arrivons à 9h du matin à Mataram, la capitale de Lombok. Quelques minutes pour négocier un transport privé et nous sommes déjà repartis pour le port de Bangsal, qui dessert les îles Gili. Sur place, nous évitons les rabatteurs et les arnaques, en achetant un ticket pour Gili Air dans la seule billetterie officielle (elle se trouve sur la plage à gauche de la piste).

Gili Trawangan, Gili Meno et Gili Air  Un cidomo, autrement les taxis des îles

Une fois sur l'île, nous déposons nos affaires au Youpy Bungalow dont on nous a fait l'éloge, et déjeunons juste à côté, dans un beruga (c'est-à-dire une paillote) du restaurant Ali Baba.

Gili Air : Le Youpy Bungalow et Restaurant  Notre maisonnette

La chambre  La douche en extérieur

Puis, nous partons découvrir le nord de l'île. Nous nous retrouvons ainsi dans la piscine du Homestay Café, cocktail à la main, avant de clôturer la soirée dans une de leurs paillotes sur la plage.

Gili Air : Balade en bord de mer Gili Air : Dîner dans un beruga du Homestay Café

Jour 21 (05/08) : Gili Air

Après un petit-déjeuner dans un beruga de l'hôtel, nous nous motivons à faire le tour de l'île. Une fois au Sud, nous laissons tenter par les sandwiches et les chaises longues du Hikmah's. Un pur bonheur, à tel point que nous échangeons notre promenade contre farniente et snorkeling !

Gili Air : La vue depuis les paillotes de notre hôtel  Gili Air : Balade en bord de mer

Jour 22 (06/08) : Gili Air

En plus d'être paradisiaques, les îles Gili sont réputées pour leurs fonds marins. C'est donc tout naturellement que Seb s'inscrit auprès du Blue Marlin Dive Centre pour une sortie au Shark Point. Mais malheureusement, malgré le nom, il ne verra que des tortues !

Gili Air : En route pour le Shark Point  Gili Air : Le Shark Point

De retour sur la terre ferme, nous nous remotivons à faire le tour de l'île, et cette fois-ci, pour nous éloigner de toute tentation, nous débutons par le Nord. 1h30 plus tard, nous arrivons au même endroit que la veille et pour nous récompenser de nos efforts, nous cédons aux fameux sandwiches et cocktails du Hikmah's, le tout entre chaises longues et snorkeling !

Jour 23 (07/08) : Gili Meno

Aujourd'hui, direction la petite île voisine : Gili Meno. Pour nous y rendre, nous prenons le bateau public de 8h30 et en moins de 15 minutes, nous y parvenons. Sur place, nous décidons de nous balader autour de l'île. Nous commençons par la réserve de tortues, puis comme il fait chaud, nous continuons notre chemin en faisant quelques sessions snorkeling, dont notamment une près de l'ancien ponton de l'hôtel Bounty. Avec son épave au fond de l'eau et sa myriade de poissons colorés, le site est extraordinaire !

Gili Meno : La réserve de tortues Gili Meno : Balade en bord de mer

Sur la route qui nous mène ensuite au lac salé, nous découvrons de nombreux lieux abandonnés. Pas étonnant que cela soit si calme par ici !

Gili Meno : Un hôtel abandonné  Gili Meno : Le lac salé

Puis, nous revenons près de l'embarcadère, pour pouvoir déjeuner mais aussi attendre que le bateau de 16h revienne nous chercher. Enfin, nous clôturons cette journée par un massage suivi d'un dîner dans un beruga de l'hôtel. A savoir : Dans les restaurants indonésiens, et sur les îles Gili plus que partout ailleurs, un service de qualité est un service lent (il faut compter entre 30 minutes et 1h pour chaque plat). Il est également rare d'être servi en même temps que les autres. Vaut mieux donc ne pas être pressé et savoir anticiper sa faim !

Jour 24 (08/08) : Gili Air

Entre restaurants, cocktails, plages et snorkeling, nous profitons au maximum de notre dernier jour sur l'île...

Jour 25 (09/08) : Retour à Bali

Pour rejoindre Bali et plus précisément Ubud, nous avons acheté un forfait qui inclut tous les billets de bateaux et de bus pour cette destination. Nous prenons donc notre ultime petit-déjeuner dans une paillote de l'hôtel, suivi d'un cidomo jusqu'au port.

Gili Air : Dernier petit-déjeuner dans un beruga de l'hôtel  Gili Air : Petit tour en cidomo pour nous ramener à l'embarcadère

Mais sur place, nous comprenons que nous avons raté la 1ère embarcation et donc tous les transports suivants. En effet, mon téléphone ayant buggé la veille, nous avons été obligés de le réinitialiser, ce qui a décalé l'horloge d'une heure à cause du fuseau horaire de Jakarta. La poisse ! Du coup, ne voulant pas reporter notre départ au lendemain, nous récupérons une partie de notre argent et prenons le bateau pour Bangsal. Delà, nous partageons un transport privé pour Lembar, et par chance, lorsque nous arrivons au port, le ferry n'est pas encore parti. Avec audace, nous présentons les billets du forfait que nous avons annulés, le contrôleur n'y voit que du feu et nous pouvons ainsi faire la traversée.

Retour à Bali  Un pêcheur sur le ferry. Pas sûr que cela morde !

En descendant du bateau, nous montrons une nouvelle fois les fameux tickets, ce qui nous permet de monter dans le minibus qui va à Ubud. Malgré toutes nos péripéties, nous nous en sortons plutôt pas mal puisque nous arrivons à destination (en ayant dépensé seulement 6€ de plus), mais aussi parce qu'une fois sur place, nous trouvons un super endroit où loger « Le Puri Menara ».

Ubud : Notre maisonnette en forme de petit temple  La chambre

Jour 26 (10/08) : Ubud et ses alentours

Afin de profiter pleinement d'Ubud et de ses alentours, nous décidons de louer un scooter. Pour cela, rien de plus simple, nous allons dans la rue et négocions quasiment avec le premier venu. En moins de 5 minutes, nous en obtenons un pour les 3 prochains jours. Nous commençons alors notre virée par la Monkey Forest, connue pour ses singes qui grimpent sur les touristes et chapardent leurs affaires (portefeuille, lunettes, bijoux…).

Ubud : La Monkey Forest, où les singes grimpent sur les touristes, en échange de quelques bananes  Ubud : La Monkey Forest, où les singes grimpent sur les touristes, en échange de quelques bananes

Direction ensuite Goa Gajah, autrement dit la grotte de l'éléphant (à 2 km d'Ubud). En plus de visiter le site, et sur les conseils de locaux, nous entamons une petite marche dans la forêt avoisinante et ce, jusqu'à la rivière.

Bedulu : La grotte de l'éléphant  Bedulu : Découverte de la forêt près de la grotte de l'éléphant

Cette balade terminée, nous rentrons à Ubud, où nous croisons Alex et Hadrien, deux français avec qui nous passons la soirée.

Jour 27 (11/08) : Ubud et ses alentours

Pour cette nouvelle journée, nous partons à Tampaksiring (à 18 km au nord-est d'Ubud). Ce village donne notamment accès aux sources sacrées et au temple de Tirta Empul.

Tampaksiring : Les sources sacrées de Tirta Empul  Un temple
Une divinité  Des offrandes

Mais, il permet aussi de se rendre au Gunung Kawi, l'un des sites les plus vieux et les plus imposants de Bali.

Tampaksiring : Le Gunung Kawi  Tampaksiring : Le Gunung Kawi Tampaksiring : Les candi (sanctuaires) en forme de statues taillées dans la roche  Tampaksiring : Des personnes en train de se recueillir

Nous sommes de retour à 14h30 à Ubud, juste le temps d'aller au Warung Ibu Oka pour commander un cochon de lait rôti. Hum, un vrai délice ! Et pour digérer, rien de mieux qu'une petite sieste suivie d'un massage et d'un bain au lait de coco et à la fleur tropicale, façon Cléopâtre…

Jour 28 (12/08) : Pura Tanah Lot

Aujourd'hui, direction le Sud Ouest de Bali et plus exactement le Pura Tanah Lot. Nous roulons pendant plus d'une heure avant de trouver ce célèbre temple de la mer, qui est apparemment le plus visité et le plus photographié de Bali.

Sud Ouest de Bali : Le Pura Tanah Lot  Sud Ouest de Bali : Le Pura Tanah Lot

Nous descendons ensuite la côte jusqu'à Echo Beach, et par chance, nous tombons sur une compétition de surf.

Sud Ouest de Bali : Echo Beach  Une compétition de surf

Cette petite escapade terminée, il est temps pour nous de rentrer à Ubud et de redonner le scooter. Dommage, cela sent la fin des vacances !

Jour 29 (13/08) : Ubud

Et voilà, c'est déjà le dernier jour ! Nous profitons des quelques heures qui nous restent pour terminer les cadeaux. Nous achetons notamment du Kopi Luwak, le café le plus rare et le plus cher au monde. Et pour cause, il est récolté dans les excréments d'une civette asiatique, ce qui lui donne ce petit goût si unique… Une fois ces achats terminés, nous rejoignons l'aéroport de Denpasar pour un retour inéluctable en France.

Une petite notice, au cas où vous ayez un doute ?!  Vivement les prochaines vacances !

 


4 Commentaires pour "Récit d’un voyage en Indonésie"

Flux des commentaires de cet article Ajouter un commentaire
  •  

    Merci pour ce récit détaillé et toutes ces photos :)

    RépondreRépondre
    LegZ , le 29 septembre 2014 à 11:09
  •  

    Le prof devenu élève !
    ! Je n'ai pas (encore) pris le temps de tout découvrir, mais...
    je suis admiratif !!! Tous ces voyages, la façon de les vivre, la conception des récits (je compte bien prendre des renseignements, à l'occasion), amis aussi vos parcours d'études et professionnels : bravo à tous les deux ! Un jour, ce serait bien de se rencontrer et ... de vous écouter... en partageant de bonnes bières (vous avez l'air d'être fans) ou autre boisson...

    RépondreRépondre
    ali togo : bravo à tous les deux , le 2 octobre 2014 à 20:44
  •  

    @LegZ @ali togo : merci.

    RépondreRépondre
    pti-seb , le 8 octobre 2014 à 10:17
  •  

    Slt à toute la famille tux-planète. je tient à vs remercier pour toute vos publications et surtout vos commentaires,elles sont d'une grande importance p mois. Je souhaite vivement faire partie des membres de Tux-planète,j'ignore la la marche à suivre. Please help

    RépondreRépondre
    Mike , le 3 novembre 2014 à 00:10
 

Ajouter un commentaire

actualité android apache apple astuce astuces bash bilboblog blog boot chrome clavier commande commandes conky date debian Desktop développement elementary exploit faille fedora firefox flash gimp gnome google graphique Graphisme hack hacking Hardware humour intel internet iphone jailbreak Jeux Kde kernel libre Linux log logiciels Logiciels Libres lucid lynx maemo mail maquette metasploit microsoft mobile mockup monitoring mozilla multi-touch musique mysql n900 nautilus nokia noyau openoffice open source password photos php Planet publicité red hat redhat rpm réseau screenshot script serveur serveurs shell sql ssh statistiques sysadmin system Sécurité thème tux-planet tv twitter ubuntu unity vidéo vidéos vlc voyage wallpaper windows wordpress yum